La nuit blanche était bleue


Chaque année à la même date, c’est la même chose. Un brutal refroidissement, l’automne qui s’installe, la nuit qui gagne un peu plus de terrain chaque jour.  Et soudain, une envie sourd soudain : et si on allait voir de l’art contemporain ?

Chaque année, l’incompréhension, le piétinement, la cohue, les queues qui s’éternisent, les installations vidéos sans relief dans des recoins obscurs, s’accumulent. Mais lorsqu’on est prêt à jeter définitivement l’éponge sur cette vaste fumisterie hautement subventionnée, c’est à ce moment là que surgit l’installation qui nous fait changer d’avis et qui nous forcera à retenter notre chance l’année prochaine. L’avenir appartient aux somnambules.

Protection rapprochée, Ice Monument, installation de Zhenchen Liu, Hôtel de Ville, octobre 2015

Protection rapprochée, Ice Monument, installation de Zhenchen Liu, Hôtel de Ville, octobre 2015

Fontes des glaces, Ice Monument, installation de Zhenchen Liu, Hôtel de Ville, octobre 2015

Fontes des glaces, Ice Monument, installation de Zhenchen Liu, Hôtel de Ville, octobre 2015

Poser une main courante, Ice Monument, installation de Zhenchen Liu, Hôtel de Ville, octobre 2015

Poser une main courante, Ice Monument, installation de Zhenchen Liu, Hôtel de Ville, octobre 2015

Transparence bleue, Ice Monument, installation de Zhenchen Liu, Hôtel de Ville, octobre 2015

Transparence bleue, Ice Monument, installation de Zhenchen Liu, Hôtel de Ville, octobre 2015

Porte de la Moria, Eglise Saint Eustache, octobre 2015

Porte de la Moria, Eglise Saint Eustache, octobre 2015

Orgues vertes, Eglise Saint Eustache, octobre 2015

Orgues vertes, Eglise Saint Eustache, octobre 2015

Piste d'atterrissage du divin, Église Saint Eustache, octobre 2015

Piste d’atterrissage du divin, Église Saint Eustache, octobre 2015

Paris brûle-t-il dehors ? Église Saint Eustache, octobre 2015

Paris brûle-t-il dehors ? Église Saint Eustache, octobre 2015

L'immuabilité des âmes errantes, Parc Martin Luther King, octobre 2015

L’immuabilité des âmes errantes, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Un signe dans la nuit, Installation Waterlicht de Daan RoosegaardeParc Martin Luther King, octobre 2015

Un signe dans la nuit, Installation Waterlicht de Daan RoosegaardeParc Martin Luther King, octobre 2015

Coup de foudre dans l'espace, Installation Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Coup de foudre dans l’espace, Installation Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Avant-garde, Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Avant-garde,
Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Accession collective à la pleine conscience, Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Accession collective à la pleine conscience, Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Power wave, Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Power wave, Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Bois enchanté, Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Bois enchanté, Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Salut, ça biche ? Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

Salut, ça biche ? Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

L’Apocalypse est proche, Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

L’Apocalypse est proche, Waterlicht de Daan Roosegaarde, Parc Martin Luther King, octobre 2015

 


Comments (2)


vingt − 1 =